• J'ai décidé de mettre un peu de couleurs à ce blog. Bon, d'accord, c'est un peu sombre. Mais j'ai choisi "lunaire". C'est un peu plus beau, je trouve.

     


    2 commentaires
  • Le capitaine Ross Poldark rentre chez lui en Cornouaille (Angleterre) après avoir combattu pour la couronne britannique contre les indépendantistes américains.
    Son père est décédé et il a tout perdu. Son plus grand chagrin, c'est qu'il va découvrir qu'on le croyait mort et sa fiancée va se marier avec son cousin qui était comme un frère pour lui.
    Poldark est effondré. Mais il reste digne et accepte par amour pour sa bienaimée et son cousin de ne faire aucun scandale.
    Il va rencontré sur la route une jeune fugueuse rebelle qui va devenir sa servante, sa cuisinière et sa confidente, puis sa maîtresse. Mais cette affection va se tourner en amour.
    Son cousin et le fils du banquier complote contre Poldark. Poldark va se relever grâce à sa nouvelle amie qu'il va épouser.
    Leur vie sera très difficile. Ils n'auront pour amie qu'une de ses cousines. Mais sa femme sera son trésor. Elle va renoué les liens que Poldark avait perdu.
    Finalement, Poldark va être plus heureux que bien des gens de sa famille.
    Un fresque formidable. Un très beau feuilleton que je vous conseille si vous pouvez le voir. Il n'est plus diffusé sur RMC story (chaine 23), mais je pense que certains d'entre-vous peuvent le revoir en replay.

     


    votre commentaire
  • C'est compliqué en ce moment. Je fais des cauchemars semblant plus réel que le réel. En fait, c'est étrange, mais j'ai conscience que ces rêves sont presque des aveux.
    Tout semblait pourtant parfait dans ce rêve. Mais un fantôme est venu tout bousculer. C'est comme si on venait me dire : "tu n'es rien". Non, c'est vrai. Je ne suis rien.
    Le fantôme du passé par une amie (?) qui voulait m'avertir ?
    Qui était cette jeune femme ?
    Etait-ce la femme que j'ai vu en ville ? Etait-ce celle que je croyais un peu mon amie ? Je ne sais pas.
    La vérité, je pense que je prends peu à peu conscience que je n'ai jamais eu d'amis(es), parce que personne ne m'a jamais aimer. Que personne ne m'a véritablement compris. Ou peut-être pire encore, que je n'ai jamais compris personne. Personne ne désirait ma présence sur cette terre. Est-ce de la déprime hivernale ? Peut-être. Mais la vérité est bien plus cruelle. C'est vrai que je suis seul. Je suis seul au monde comme un naufragé sur une île déserte. Je n'ai pas de travail. Je n'ai pas d'espoir d'en retrouver un. Je ne sors presque pas. Je vis reclus dans mon appartement. Je ne veux pas sortir. Je n'ai pas le courage de vivre. J'ai 56 ans et je n'ai personne dans ma vie. Tout en moi respire la solitude et la pauvreté. J'ai même peur, parfois, d'être faiblement intellectuel. Même si des tests ont prouvé le contraire. Je trouve mon langage, mon écrit, mon expression quotidienne pauvre. Aussi pauvre que les vêtements mité que je porte. Ce n'est pas qu'une expression. Et je ne parle pas du reste.
    Je ne rêve plus. Je cauchemarde. Mon horizon est tout le temps terne, gris, noir. Les nuages me sont familier et je n'attends plus aucun soleil. Je ne parviens plus à trouver la vie belle.


    votre commentaire
  • Mes idées noires me reviennent souvent ces derniers temps. En été, comme en hiver. J'ai plus le cafard quand il fait soleil, comme aujourd'hui, que les jours de temps gris que j'attendais avec impatience. Mais qu'il fasse gris ou soleil, mon esprit se demande parfois ce qu'il fait là.
    J'attends avec impatience mes factures de gaz et d'électricité. Surtout celle du gaz parce que je cuisine et je me chauffe avec. Du coup, comme celui-ci a augmenté, j'ai hâte de voir combien je devrai payer. J'espère pouvoir payer en deux fois. Je dis bien,j'espère pouvoir payer... parce que j'en ai de plus en plus marre de me priver de tout. Je me suis acheter des habits et j'ai des retouches à faire. Là aussi, ça va faire des frais. Parce que, je ne sais pas coudre. On ne peut pas tout savoir faire.
    C'est assez difficile pour moi ces derniers jours. Pas sur le plan financier, parce que j'ignore ce qui m'attend... Mais n'attendant rien de bon, je prévois toujours le pire. Non, c'est plutôt mon moral qui va mal. Je suis fatigué. Je dors mal et je me pose de sérieuses questions. Qu'est ce que je vais devenir ? Pourquoi j'ai toujours eu une vie de merde ?... Pourquoi je suis venu au monde ?...


    2 commentaires
  • J'ai l'impression de me perdre sur ce blog. Je voulais parler de mon sort de précaire chômeur de longue durée et je vous parle des séries TNT et de mes petits problèmes personnels.
    Mais n'est-ce pas ça la précarité justement ?...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires